Hôpital Riviera-Chablais (HRC) Vaud-Valais

Réunissant les activités de soins aigus des hôpitaux de la Riviera et du Chablais (Vaud et Valais), le Centre hospitalier de Rennaz est le premier en Suisse à avoir supprimé tous les rideaux dans son nouvel établissement, qui a accueilli son premier patient le 4 novembre 2019. Le concept novateur des paravents pliables de Med-Innova SA et les qualités d’hygiène et d’ergonomie de ce système de séparation ont motivé la décision pionnière de l’Hôpital Riviera-Chablais, Vaud-Valais (HRC). Rencontre avec Sylvain Bertschy, chef du Service achats et approvisionnements.

L’abandon des rideaux d’hôpital s’inscrit dans la dynamique d’innovation du Centre hospitalier de Rennaz

L’HRC aujourd’hui, chiffres clés
300
millions de budget annuel, soit le double des budgets des villes de Montreux ou de Vevey • 2000 collaborateurs (70% de postes dans les soins et 236 médecins) • Sur le site du Centre hospitalier de Rennaz, jusqu’à 360 lits (stationnaires et ambulatoires) • 10 salles d’opération et 6 salles d’accouchement • 2 héliports • Bâtiment de 4 niveaux hors sol de 215 m de long et 115 m de large.

Med-Innova: Pourquoi l’HRC a-t-il décidé de supprimer tous les rideaux d’hôpital dans son établissement?

Sylvain Bertschy: Il est de notoriété publique que les rideaux d’hôpital présentent de grands risques infectieux. L’augmentation des résistances bactériennes et les infections nosocomiales associées aux soins représentent un enjeu de santé publique et une priorité majeure en milieu hospitalier. L’initiative de supprimer systématiquement tous les rideaux dans l’aménagement du Centre hospitalier de Rennaz vient du Groupe Support Projet, qui a réuni durant la construction les directeurs et chefs de service impliqués dans l’équipement du nouveau site de l’HRC. Cette proposition a été adoptée de manière collégiale lors d’une séance de revue de projet. Au Service achats et approvisionnements, nous avons alors reçu la mission de trouver la solution adéquate dans le marché.

L’abandon systématique de tous les rideaux dans l’hôpital a-t-il provoqué des oppositions?

Des cantons aux équipes de projet, tout le monde a souhaité que le nouveau site de l’HRC incarne la nouveauté et le changement. L’abandon des rideaux d’hôpital s’inscrit dans cette dynamique d’innovation. Il était aussi prévu d’équiper les fenêtres du bâtiment de rideaux à usage unique. Mais le coût élevé des voilages ainsi que la lourde empreinte carbone liée à leur utilisation ont conduit à leur préférer des stores et des vitrages opacifiés.

Avez-vous rencontré des dificultés pour trouver une alternative aux rideaux d’hôpital?

Il y a 4 ou 5 ans encore, personne ne remettait en question les rideaux d’hôpital. Ils faisaient partie de l’infrastructure de base d’une chambre ou d’une salle de consultation. Le Service achats a dû relever un véritable défi. Nos recherches nous ont conduits chez Med-Innova, un fournisseur que nous connaissions déjà pour avoir installé des paravents à l’Hôpital de jour de notre site de Vevey Samaritain. Mais, pour valider le concept et évaluer ses performances à l’échelle d’un site de la taille de Rennaz, nos experts techniques et notre personnel soignant ont testé le produit dans le cadre d’une chambre d’hôpital témoin. En tout, le projet des paravents d’hôpital s’est déroulé sur trois ans.

L’Hôpital Riviera-Chablais a installé près de 300 paravents pliables Silentia. La simplicité, la modularité et l’ergonomie du système Silentia répondent aux besoins de services très variés tels que les salles de réveil, les urgences ou les chambres doubles.

Comment les paravents d’hôpital sont-ils aujourd’hui perçus sur le site de Rennaz?

Les services de l’HRC viennent d’emménager dans leurs nouveaux locaux et le feedback s’eectuera dans les semaines à venir. En revanche, les tests réalisés par le personnel soignant et le retour d’expérience enregistré sur le site de Vevey ont mis en évidence l’ergonomie, la robustesse et la simplicité d’utilisation des paravents pliables Silentia. Med-Innova a aussi démontré l’excellent rapport qualité-prix de son produit dans le cadre de la procédure de marché public. La décision de l’HRC de supprimer tous les rideaux d’hôpital représente une plus-value non seulement pour le confort des patients et du personnel soignant, mais également pour leur sécurité puisque les paravents contribueront à renforcer l’hygiène du site.

Quel bilan tirez-vous de votre collaboration avec Med-Innova?

Le travail avec nos fournisseurs s’eectue dans un esprit de partenariat. Chez Med-Innova, nous avons trouvé une véritable force de propositions. Ensemble, nous avons installé près de 300 paravents dans des services très variés tels que la pédiatrie, les urgences, les salles de réveil, le centre de dialyse ou les chambres de patients. Dans toutes les phases du projet, nous avons apprécié le professionnalisme, l’expérience, les conseils et la capacité d’écoute de l’équipe de Med-Innova.

Sylvain Bertschy

Sylvain Bertschy a rejoint l’Hôpital RivieraChablais (HRC) en 2013 où il dirige le Service achats et approvisionnements depuis avril 2017. Avec son équipe, il s’est chargé de l’acquisition des équipements du Centre hospitalier de Rennaz (60% de matériel neuf) en collaboration avec les services utilisateurs. Il a participé à la planication du déménagement du matériel repris des 5 autres sites de soins aigus de l’HRC en Valais et dans le canton de Vaud. Depuis le 1er décembre 2019, Sylvain Bertschy dirige les Foyers de la Ville de Bulle (FR).